Le sommeil est une de nos grandes fonctions vitales. De 0 à 3 ans, l’organisation du sommeil se met en place pour être composée, vers 3 ans, des mêmes stades que ceux de l’adulte.  L’environnement et l’intervention des parents sont deux éléments très importants pour la mise en place des rythmes biologiques. Grâce à certains donneurs de temps (lumière, activité physique, régularité de l’activité…), le bébé va progressivement installer un rythme jour/nuit qui s’organisera sur un cycle de 24 heures.

Vers 4 mois, un bébé est prêt à faire ses nuits. Certains nourrissons sont capables de faire des nuits de 8 à 9 heures dès 4 mois, d’autres sont plus lents à trouver leur rythme.

Les périodes de sommeil sont représentées en sombre en fonction des horaires. Il ne s’agit que d’un exemple. D’autres schémas sont possibles. En revanche, l’évolution vers un sommeil à prédominance nocturne est une constante chez tous les enfants.

Les différents stades du sommeil

Fondées d’abord sur l’observation, puis sur l’enregistrement, les études réalisées sur le sommeil du bébé ont permis de mettre en valeur plusieurs états de vigilance.

  • Le sommeil calme est caractérisé par la quasi immobilité du bébé. Il reste tonique, les poings fermés, ramenés sur le thorax. Les yeux sont fermés sans mouvement oculaire. La respiration est calme et régulière.
  • Le sommeil agité est caractérisé par la présence de mouvements oculaires rapides ainsi que par des mouvements corporels. La respiration s’accélère et l’atonie musculaire est entrecoupée par les mouvements corporels. Le visage est très expressif : on reconnaît l’expression des six émotions fondamentales que sont la colère, la surprise, le dégoût, la peur, la tristesse et la joie.
  • La veille calme est rare. Il s’agit de brefs moments de quelques minutes au cours desquels le bébé peut être attentif à son environnement.
  • La veille agitée avec ou sans pleurs est beaucoup plus fréquente que la veille calme. Le bébé est alors peu attentif à son environnement.

Le sommeil du fœtus

L’enregistrement du rythme cardiaque – rapide et très variable au cours du sommeil agité, plus lent et plus stable en sommeil calme et, plus récemment, l’observation fine du fœtus en échographie tri-dimensionnelle, permettent d’étudier le sommeil du fœtus tout au long de la grossesse.

Très tôt, dès 20 semaines de gestation, le bébé in utero alterne des périodes d’immobilité et d’agitation.

Dès 25 semaines, apparaissent les premières périodes de sommeil agité. Dès 27 semaines, les deux états de sommeil, agité et calme, deviennent plus stables et alternent de façon régulière.

Le fœtus dort de façon quasi ininterrompue jusqu’à et pendant l’accouchement. Son sommeil est indépendant de celui de sa maman.

L’organisation du sommeil du fœtus

La maturation de l’horloge biologique (située au niveau des noyaux suprachiasmatiques débute chez le fœtus vers 18 semaines de gestation. Elle devient fonctionnelle dès 24 semaines, les rythmes biologiques du fœtus vont donc varier au cours des 24 heures (organisation circadienne). Pour certains, les périodes d’agitation surviennent en soirée entre 21h et 0h et les périodes d’immobilité entre 9h et 12h.

La maturation de l’horloge va se poursuivre au cours des trois premières années. Les « donneurs de temps » comme le rythme repos/activité de la maman au cours de la grossesse, l’alternance lumière/obscurité après la naissance, sont importants pour synchroniser l’horloge biologique sur le rythme jour/nuit de 24 heures.

Le sommeil des nouveau-nés prématurés

Le sommeil du prématuré peut être comparé à celui du fœtus de même « âge gestationnel ». On a pu observer le développement des états de vigilance dès 24-25 semaines. A 30 semaines, sommeil agité et sommeil calme sont bien identifiés et alternent selon des cycles de 45 à 50 minutes.

  • Le sommeil agité occupe la plus grande partie du temps de sommeil global. Son taux va progressivement diminuer pour atteindre 55 à 60% du temps de sommeil près du terme.
  • Le sommeil calme s’établit et occupe 20% du temps de sommeil.
  • Le reste du sommeil est mal défini et partage des critères propres au sommeil agité et au sommeil calme. Il est appelé sommeil indéterminé (voir tableau en Conclusion).

Le sommeil du nouveau-né à terme

Le sommeil au cours des 6 premiers mois de la vie connaît une évolution importante et rapide. Le sommeil de jour va progressivement s’établir en trois périodes de siestes : le matin, en début d’après-midi et en fin d’après-midi (voir  tableau “Le sommeil entre 1 et 3 ans”). Entre deux cycles de sommeil, il y a une courte période d’éveil (éveil intrasommeil) qui est naturelle.

L’enfant s’endort toujours en sommeil agité mais ce sommeil se transforme de façon importante et devient plus stable avec une diminution des mouvements corporels et oculaires. La durée du sommeil agité diminue surtout au cours du sommeil de jour et il ne représente que 30% du temps de sommeil à 6 mois.

Le sommeil calme se transforme aussi beaucoup. A partir de 3 mois, une première caractéristique du sommeil de l’adulte va apparaître : les différents stades du sommeil lent, stades 1 et 2 (sommeil lent léger) et 3 (sommeil lent profond) vont remplacer le sommeil calme. A 6 mois, le sommeil lent représente 55% du temps de sommeil.

L’organisation du sommeil chez le nouveau-né à terme

Un nouveau-né dort en moyenne 16 à 17 heures par jour.

Le sommeil est réparti tout au long des 24 heures par périodes de 3 à 4 heures . Il n’y a pas de distinction jour/nuit : on dit que l’organisation est de type “ultradien”.

  • Le nouveau-né s’endort en sommeil agité. Ce sommeil a les mêmes caractéristiques que chez le prématuré. Il occupe 50 à 60% du temps de sommeil.
  • Le sommeil calme ne représente que 30% du temps de sommeil.
  • Le sommeil indéterminé diminue.

Chaque cycle de sommeil a une durée de 50 à 60 minutes. Les éveils tendent à survenir brièvement toutes les 3 ou 4 heures.

Le sommeil entre 6 mois et 1 an

La durée du temps de sommeil diminue encore pour atteindre 13 à 14 heures, à 1 an. Au cours de cette période, la sieste de fin d’après-midi disparaît. Le sommeil de nuit dure environ 12 heures. Les cycles de sommeil restent d’environ 70 minutes à l’âge de 1 an.

  • Le sommeil agité ou paradoxal disparaît presque complètement au cours des siestes. Il diminue aussi la nuit à partir de 9 mois, son pourcentage restera fixe autour de 20% du temps de sommeil nocturne soit un taux identique à celui de l’adulte.
  • Dès l’âge de 1 an, le sommeil léger – et notamment le stade 2 – augmente.
  • Le sommeil lent profond a une grande stabilité.
  • Le sommeil indéterminé n’est plus que de 6% en moyenne du temps de sommeil.

Le sommeil entre 1 et 3 ans

La maturation du sommeil se poursuit. La durée du sommeil diminue encore pour atteindre 12 à 13 heures à 3 ans. La sieste du matin disparaît vers 18 mois. Seule une sieste persiste en tout début d’après-midi. 90% des enfants de cet âge font la sieste en début d’après-midi.

Le sommeil débute toujours par une phase de sommeil lent. Le sommeil de nuit a déjà une organisation bien stable. Ce qui change dans cette tranche d’âge est la durée du cycle de sommeil : elle commence à s’allonger à 2 ans et atteint 90 à 120 minutes à l’âge de 3-4 ans.

On observe aussi une augmentation du sommeil lent profond qui atteint 36% du temps de sommeil total à 3 ans.

Dès 3 ans, des phénomènes de parasomnie peuvent apparaître en sommeil lent.

Les éveils pendant le sommeil ont diminué en nombre, mais persistent et sont physiologiques. Ils surviennent entre 0h et 5h du matin et devraient passer inaperçus, l’enfant se rendormant seul.

Répartition des siestes de 0 à 3 ans

Nombre de siestes

 Sieste du matin Sieste de l’après-midi
 Avant 6 mois

Le bébé dort quasiment toute la journée

 6 mois  3  2 à 3 heures

2 à 3 heures en deux fois

 6 mois à 1 an  2  1 à 2 heures

 1 à 2 heures

 18 mois  Variable       1 à 2 heures de sieste le matin et/ou 1 à 2 heures de sieste l’après-midi

 2 à 3 ans

 1

  2 heures

Conclusion

On peut donc conclure que les principales étapes de la maturation de l’organisation du sommeil ont lieu très tôt dans la vie. Dès 12-18 mois, le sommeil a acquis les caractéristiques du sommeil de l’adulte. Ce tout début de vie est donc primordial pour une bonne installation du rythme veille/sommeil et pour la prise de bonnes habitudes dans la gestion du sommeil,  au sein d’ une interaction parents/enfant sereine .

 

Sommeil calme
ou sommeil lent (sommeil léger + profond)

Sommeil agité
ou sommeil paradoxal

Sommeil
indéterminé

Cycle de sommeil

Moyenne/jour

 Fœtus Sommeil quasi ininterrompu
 Prématurés 20 % 55 < 60% 20% 45-50 min
 Bébé 0 à 6 mois 30% 50 < 60% 10% 50-60 min 16h-17h
 Bébé entre 6 mois et 1 an 70% 20% 6% 70 min 13-14h
 Bébé de 1 an à 3 ans 70 % 30% 90 – 120 min 12-13h à 3 ans

Contenus complémentaires